VOIR, DÉCIDER ET AGIR AVEC DÉTERMINATION

Au XXIe siècle, l’Humanité doit, dans l’urgence, résoudre des problèmes locaux et relever des défis globaux. Avec l’Agenda 2030 et l’Accord de Paris, adoptés en 2015, elle a affirmé officiellement l’ambition commune d’atteindre 17 objectifs précisés par 169 cibles et 232 indicateurs.

Depuis plus de quatre ans, nous aurions dû nous mettre au travail et œuvrer ensemble pour atteindre ces objectifs salutaires pour le monde. Pourtant, à cause de contraintes de court terme, nous restons enlisés dans l’inertie ou ne faisons que des pas de bébés, de sorte que nos actions affichent des résultats dérisoires par rapport à la gravité des problèmes et des enjeux.

Pourquoi n’avons-nous pas collectivement la force de prendre des décisions difficiles ni le courage d’entreprendre des actions nécessaires pour le bien commun ?


De plus, la pandémie de covid 19 et le confinement de 4 milliards d’êtres humains nous plonge en 2020 dans une crise économique, financière, sociale, politique et humanitaire dont les conséquences à court et moyen terme sont encore incalculables. Quel que soit le scénario d’après covid, nous ne pouvons ni devons revenir en arrière et reprendre nos sempiternelles incantations : back to normal, business as usual et the show must go on.

Cette crise catastrophique nous rappelle une dure réalité de la vie : les êtres vivants sont mortels, fragiles et vulnérables, mais notre ego, empli d’illusions confuses, nous fait croire à leur éternité, à leur omniscience et à leur omnipotence.


Dans une société de consommation effrénée, la compétition et la rivalité créent des rapports de force tendus en permanence et enferment les protagonistes dans un jeu à somme nulle ou, pire, dans le piège de Thucydide (les vainqueurs paient systématiquement un prix élevé pour des succès de courte durée, et les vaincus ruminent leur impuissance en guettant des occasions de revanche).

Pour sortir des silos créés par les lourdeurs politiques et organisationnelles, les décisionnaires opérationnels croient, à tort, qu’il leur suffit d’acquérir de nouvelles connaissances, compétences et méthodologies pour façonner à leur gré le monde extérieur de la matière. Malgré leurs envies, ils continueront à procrastiner, hésiter et attendre.

Pour réussir les projets, ils ont besoin aussi de développer la créativité, la réactivité, le leadership et la capacité de mobiliser les équipes, afin de pouvoir mettre en application la liberté d’action, la concentration des efforts et l’économie des moyens.


Notre cabinet O.VISION a créé des programmes de haut niveau pour aider les managers à clarifier leurs qualités, exprimer leurs talents et valoriser l’expérience acquise.

Ils pourront ainsi veiller constamment à :

  • Rechercher des solutions pertinentes et novatrices

  • Conduire et coordonner les activités des missions globales et locales

  • Transmettre connaissances, compétences et retours d'expérience.


Pour se donner les meilleures chances de mener à bien des initiatives d’envergure produisant des impacts à grande échelle, ils rechercheront :

  1. L’effet de levier : « Donnez-moi un point d’appui et un levier, et je soulèverai le monde » (Archimède).

  2. L’effet domino : un changement mineur de proximité provoquera un second changement similaire, et ainsi de suite jusqu’à l’obtention du résultat majeur recherché.


Les séminaires proposés sont plus particulièrement destinés aux décisionnaires, aux équipes-projet, aux membres de l’initiative Better We Better World et aux champions des 17 Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.

 
  • LinkedIn