BETTER WORLD AGORA
   Memorandum
   Forum aux questions
   Force de paix

  Entreprendre ensemble
   Délivrer maintenant
   Agilité collective

  Créativité et Leadership
   Réussir les projets complexes
   Relever les grands défis
   Construire une croissance durable

  O.VISION
   Vos enjeux
   Notre pertinence
   Créativité en Mouvement
   Génie collectif
   Notre équipe

  Ressources
   Téléchargement
   Vidéos à voir
   Liens utiles
   Facebook

  Contact

     

   


Forum aux questions

FONDATION BETTER WORLD AGORA FRANCE

Construisons ensemble un monde
meilleur, pacifique et heureux

Forum aux questions

Version du 22/05/18

Ce document répond aux questions le plus souvent posées sur les aspects essentiels, mais souvent implicites, du projet.

Tout au long de notre existence, nous acquérons des connaissances, nous vivons des expériences et nous développons des compétences. Nous améliorons ainsi notre compréhension des choses de la vie que nous percevons alors avec clarté, pertinence et précision.
Si nous n’apprenons pas, nous ne savons pas ; et nous ne pouvons faire la différence entre le vrai et le faux. Nous croyons à des choses vraies, mais aussi à des choses fausses et nous refusons de croire à des choses fausses, mais aussi à des choses vraies.


1. QUELLE EST LA VISION DE BETTER WORLD AGORA ?

La vision est tout entière dans le logo :

L’humanité est une grande famille,
nous devons prendre soin les uns des autres.
Nous devons prendre soin aussi de la Terre
qui est notre maison commune et notre seul foyer.
Construisons ensemble, pour les futures générations,
un monde meilleur, pacifique et heureux,
où tous les êtres humains jouiront de la liberté, dans la paix et la sécurité.


2. QUELLE EST LA MISSION DE BETTER WORLD AGORA ?

La mission est exprimée dans le titre :

Construisons ensemble un monde
meilleur, pacifique et heureux.


3. COMMENT POURRAI-JE PARTICIPER À BETTER WORLD AGORA ?

Vous pourrez participer de plusieurs façons :

– En faisant des dons en numéraire ou en nature : une fois les investissements initiaux réalisés et le fonds de roulement constitué, les dons reçus et les cotisations des membres de la Fondation serviront en totalité à la mission consacrée au bien commun, au partage et à la solidarité. Les activités de conseil et de formation couvriront les coûts de fonctionnement de la structure.
– En prenant en charge des tâches en tant que volontaire bénévole : même si vous êtes très motivé(e), nous ne souhaitons pas que votre contribution dépasse 10% de votre temps de travail professionnel, soit l’équivalent de 20 journées par an.
– En devenant permanent salarié à temps complet ou partiel : vous travaillerez au sein d’équipes d’au moins cinq personnes, en intelligence collective et collaboration constructive.
– En offrant du mécénat de compétences pro bono dans le cadre de la responsabilité sociétale et environnementale (si vous êtes une personne morale,grande ou moyenne entreprise).
– En pratiquant les prix justes pour vos produits et services (si vous êtes prestataire ou entreprise individuelle).

4. Y A-T-IL DES PRÉREQUIS OU DES CONDITIONS PARTICULIERES POUR PARTICIPER ?

Nous refusons que le statu quo perdure. Tous nos efforts visent à construire un monde meilleur, pacifique et heureux.
Si tout va bien dans votre vie, nous nous en réjouissons et nous vous souhaitons sincèrement une belle et longue vie, personnelle, familiale, professionnelle et sociale.
De très nombreux êtres humains vivent selon des principes éthiques et moraux élevés. Ceux qui sont croyants construisent pour eux-mêmes une meilleure vie future et, selon leur foi, ils iront au paradis ou ils auront une renaissance supérieure.

Pour ce qui nous concerne ici et maintenant, les problèmes et les défis actuels sont notre obsession constante et l’objet de nos préoccupations quotidiennes. Nous voulons absolument innover et transformer le monde.
Nous prenons comme référence la traversée du Jourdain et l’entrée en Terre Promise racontées dans la Bible.

Moïse avait envoyé douze éclaireurs de l’autre côté du Jourdain pour explorer le pays de Canaan. À leur retour, dix éclaireurs préconisent l’abandon de la traversée, ralliant à leur défaitisme tous les hébreux déjà épuisés et angoissés. Seuls Josué et Caleb étaient déterminés à franchir le fleuve pour entrer dans la Terre Promise.
Au bout de quarante ans d’attente, Josué et Caleb ont fait traverser les jeunes générations, seulement après la mort des générations qui étaient sorties d’Égypte.

5. QUELLE EST LA TERRE PROMISE DU XXIe SIÈCLE ?

Nous ne connaissons pas son nom, mais l’humanité tout entière vivra dans un monde meilleur, pacifique et heureux, où les êtres humains jouiront de la liberté, dans la paix et la sécurité.
La science-fiction, toujours inventive, nous a décrit de multiples scénarios apocalyptiques, avec cataclysmes naturels et batailles catastrophiques à l’échelle planétaire.
Une vision étroite banalise, mutile et réduit involontairement tous les projets, même les plus ambitieux et les mieux intentionnés. L’ambition légitime a besoin de la conviction, de la force et du courage pour s’exprimer en initiatives d’envergure produisant de forts impacts à grande échelle. Elle a besoin aussi de terrain pour se déployer et de temps pour se consolider.

6. SELON LES TROIS CRITERES DE JEAN-CLAUDE BIVER, SOMMES-NOUS « LE PREMIER » ?

C’est évidemment non : les gouvernements, les collectivités locales, les organisations internationales, les organisations non gouvernementales, les entreprises, les fondations, les associations et les personnes engagées construisent depuis très longtemps un monde meilleur, nous faisons comme eux et nous nous appuyons sur leurs études, leurs travaux et leurs expériences.


7. ALORS SOMMES-NOUS « UNIQUE » ?

C’est encore non : nous sommes une organisation structurée avec une échelle hiérarchique. Des itérations régulières dans nos actions et nos projets sont nécessaires pour nous adapter au monde constamment changeant.
Nous gardons toujours à l’esprit l’impermanence et l’interdépendance.

8. ENFIN SOMMES-NOUS « DIFFERENT » ?

La réponse est oui : le principe qui nous guide est la diversité dans l’UNITE, pour nous l’UNITE est essentielle, parce que l’humanité est UNE. Le distinguo est très subtil, mais nous ne sommes pas les tenants de l’unité dans la DIVERSITE.
Nous collectionnons les pièces éparpillées pour assembler le grand puzzle, c’est un patient travail d’intégration des individus et des collectifs, de sécurisation et de fluidification des interactions humaines.
Nous avons constaté depuis les origines de l’humanité que la séparation conduit à l’isolement, qui conduit à l’enlisement, qui conduit à la stagnation, qui conduit à l’effondrement. Les civilisations et les empires naissent, se développent, se fissurent, se fracturent, se divisent jusqu’à l’effondrement final, il n’y a pas eu d’exception à cette règle, et nous sommes convaincus qu’il n’y en aura jamais. L’histoire humaine nous donne d’innombrables leçons de vie sur les actions à entreprendre et les erreurs à éviter.

9. QUELS SONT LES PRINCIPES D’ACTION MIS EN ŒUVRE ?

Nous avons cinq principes d’action : vision partagée, coordination dans l’action, cohésion sociale, performances remarquables, croissance durable.
Afin de donner le meilleur de nous-mêmes, nous agissons avec un optimisme raisonnable et fondé sur cinq qualités à développer progressivement et continuellement : confiance en soi, estime de soi, agilité, goût de l’action, culture des succès.
Et chaque fois que possible, nous souhaitons travailler dans l’état de flow décrit par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi.

10. POURQUOI L’IMPATIENCE EST-ELLE DÉCONSEILLEE ?

L’impatience est le besoin impérieux de résultats immédiats, mais ne pouvant être obtenus que par magie.
Les personnes impatientes cherchent toujours résumer en une phrase courte et unique toute la complexité d’une discipline ou d’un projet : la chirurgie à cœur ouvert en une phrase, la physique quantique en une phrase, l’intelligence artificielle en une phrase, le réchauffement climatique en une phrase, la santé pour tous en une phrase, l’éducation pour tous en une phrase, la paix dans le monde en une phrase.

Même après mûre réflexion, nous sommes incapables de condenser tout BETTER WORLD AGORA en une phrase.
Le proverbe italien dit : Chi va piano, va sano e va lontano.
Et La Fontaine conclut ainsi Le Lion et le rat :
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

11. POURQUOI DES ÉQUIPES D’AU MOINS CINQ PERSONNES ?

Pour éviter de succomber aux tentations de l’égoïsme stérile et des dérives individuelles, nous opérons avec le modèle RGOM augmenté, que nous appelons LRGOM.
Après avoir étudié 2 141 équipes, l’équipe d’Yves Enrègle a tiré la grille de lecture RGOM desphénomènes de pouvoir et de dynamique de la hiérarchie :
1. Le Réalisateur, illustré par Obélix
2. Le Guide, illustré par Astérix
3. L’Organisateur, illustré par Abraracourcix
4. Le Mobilisateur, illustré par Panoramix
La fonction de Mobilisateur négatif est, elle, illustrée par Assurancetourix.

Pour la fonction de Leader N-1 du modèle LRGOM, nous nous sommes inspirés du Vatican : le pape est élu par les cardinaux rassemblés en conclave, c’est une cooptation éclairée.
Le pape, évêque de Rome, est successeur de Pierre et serviteur de Jésus.
De même, le Leader N-1 de nos équipes est élu par les cinq premiers membres de l’équipe, il n’est en aucun cas « le » leader suprême et ne se comporte pas en tant que tel ; au contraire, il sert la cause et le collectif avec fidélité et loyauté.
Les membres de chaque équipe mettent en pratique les valeurs humaines universelles et ils donnent du sens à leurs actions et à leur vie. Ils trouvent leur propre accomplissement pour leur propre bien et pour le bien de tous.

12. CONTESTATION,VOIRE REBELLION, SONT-ELLES POSSIBLES ?

La réponse est, à l’évidence, positive. La sincérité et la franchise sont encouragées, la censure et l’auto-censure déconseillées.
Naturellement si des désaccords profonds apparaissent et persistent, il y aura forcément rupture de confiance mutuelle. Collégialement nous devrons alors en tirer les conséquences, sans hésitations ni tergiversations préjudiciables à la cause et à l’action collective.


13. POURQUOI KAIROS ET LA CONFIANCE MUTUELLE ?

Kairos est un ancien mot grec qui signifie le bon moment, critique et opportun.
Le dieu grec Kairos est représenté par un jeune homme qui porte une touffe de cheveux sur la tête. Quand il passe près de nous, il y a trois possibilités :
– Nous ne le voyons pas ;
– Nous le voyons et nous ne faisons rien ;
– Au moment où il passe, nous tendons la main, nous saisissonsses cheveux, et nous saisissons ainsi la chance, l’occasion, l’opportunité.

Nous nous réunissons pour traiter des choses sérieuses et vitales, cela est seulement possible grâce à la confiance mutuelle qui nous unit.

14. MERCI DE NOUS POSER TOUTES LES QUESTIONS AUXQUELLES NOUS N’AVONS PAS ENCORE RÉPONDU.

Nous ne pouvons penser à tout, toutes les questions seront les bienvenues et nous y répondrons aussitôt que possible.


Porteur du projet BETTER WORLD AGORA
Khoa Nguyen
knguyen@o-vision-consultants.com



Design : Audrey Guizol et Cyrille Cerceau | Copyright : O.VISION Consultants
Mentions légales






Yoga Vision